En octobre 2020, les instigateurs de la French Divide ont atterri chez nous par dépit, la faute aux conditions climatiques infernales en Auvergne.

Sam, Lionel et Clem découvrent alors la Lozère, son relief, sa population dense, sa gastronomie populaire et surtout ses sentiers.

Je n’ai pas eu a forcer le talent pour les rendre accros à ce paradis du vélo, loin s’en faut.
Ils me proposent de tenter de faire partager tout ça plus largement aux autres fondus d’aventures cyclistes hors normes.

Discussion rapide, et hop un DMDV camp voit le jour pour 2021.

En sortant d’un énième confinement, les mêmes acolytes se retrouvent donc au printemps suivant pour en découdre avec la rugosité des sentiers cévenols.

Principe simple : 5 jours, 1 bivouac (inoubliable), entre 60 et 80 km jour et un dénivelé annuel de nordiste quotidiennement 😉

Au regard de l’enthousiasme collectif, des sourires affichés même lors des ascensions redoutées, de leur difficultés à rentrer dans le Nord à l’issue de la semaine et même de leur promesse de remettre le couvert chaque année, je peux dire que la formule leur a plu…

Boucle enduro au sein des gorges du Tarn, sentier monotrace sur le Mont Lozère, drailles interminables menant aux villages oubliés, il y en a eu pour tous les gouts, toutes les pratiques… Même 200 magazine a souhaité faire une incursion lors du séjour (juste le temps pour Alain de définitivement renoncer à sa carrière de pilote VTT enduro ;)) Vous vous doutez qu’on les a choyés…

Si le cœur (et un peu les jambes) vous en dit… il y aura bien un DMDV camp en 2022… Surveillez donc notre calendrier !